Quads homologués ou non : la législation et les routes où les utiliser

La conduite des quads est soumise à des réglementations spécifiques sous peine de sanction. Mais quelles sont les obligations légales du conducteur ? Les quads, avec ou sans homologation peuvent-ils circuler sur la voie publique ? Et l’assurance est-elle indispensable ?

Quad homologué et non homologué : quelle différence ?

Les quads sont des véhicules tout terrain à moteur dotés de 4 roues. Ils sont classés en deux catégories : les quads homologués et les non homologués. Toutefois, seuls les modèles homologués peuvent circuler sur les routes de France. Dans ce cas, le port d’un casque et la souscription à une assurance sont obligatoires. Si vous souhaitez souscrire à une assurance quad en ligne, rendez-vous sur  assurance-quad-immediate-en-ligne.com/

Pour une cylindrée de moins de 50 cm3 dont la vitesse est limitée à 45km/h et le poids vide maximal de 350 kg, le conducteur doit avoir un BSR et être âgé de plus de 16 ans. Si le véhicule fait plus de 50 cm3, un permis B1, A ou A1 est exigé.

Quelles sont les sanctions si le quad est non homologué ?

Les Quad non homologués ne peuvent circuler que sur un terrain privé. La conduite sur la voie publique peut vous coûter très cher. En effet, vous vous exposez à une amende de 1 500 € qui sera inscrite sur votre casier judiciaire ainsi qu’à une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 1 an. Les forces de l’ordre peuvent également confisquer ou mettre en fourrière votre véhicule. Et en cas de conduite dangereuse, vous risquez une suspension du permis de conduire.

Bien que l’usage soit réservé sur une zone privée, le quad doit également être couvert par une assurance responsabilité civile. C’est le strict minimum même pour un quad qui ne roule pas. Elle couvre les préjudices causés aux tiers pendant la conduite.

Quelle assurance quad choisir ?

Quad homologué ou pas, choisissez en fonction de vos besoins. En plus de la garantie aux tiers, le conducteur peut ajouter des options supplémentaires pour renforcer les garanties. La garantie protection du conducteur par exemple couvre les dommages corporels  en cas d’accident ou d’invalidité. Et la garantie vol et incendie est recommandée pour un quad neuf ou haut de gamme. En tout cas, pour bénéficier d’une protection optimale, vous pouvez opter pour une assurance tous risques. Mais c’est aussi la plus chère. Avec un budget modéré, il ne faut pas hésiter à se tourner vers une assurance intermédiaire. Elle comprend l’assurance aux tiers et la protection contre le vol et l’incendie. Mais il est aussi possible qu’elle intègre la garantie conducteur et le service assistance en cas de panne. Attention ! Si vous utilisez votre quad de manière occasionnelle, privilégiez l’assurance au kilomètre. L’avantage ? Le montant de la prime est calculé en fonction des kilomètres parcourus.

Combien coûte un Quad neuf ? D’occasion ?
Les équipements indispensables pour la conduite du Quad